De courtier en bourse aux USA à directeur d’hôtel à Marrakech

Monday, June 25th, 2012

Le parcours d’un long chemin pour aboutir a … quelque chose de prédestiné.

Je ne peux commencer que par dire MERCI!!! Toute ma gratitude a mon père (la photo de l’homme a la chemise rose) tout d’abord qui a eu cette merveilleuse idée de construire une maison trop grande dans un endroit ou personne ne pensait vraiment vivre a l’époque.

Cette palmeraie de Marrakech, ce joyau inconnu n’était encore, il n’y a pas si longtemps, qu’un grand terrain vague avec beaucoup, mais beaucoup de palmiers au milieu. Terrain de jeux, de chasse et de promenade, la palmeraie était un lieu unique ou on allaient se promener comme on va a la campagne prendre un bol d’air.

Aujourd’hui cette palmeraie et devenue le lieu de prédilections d’un immobilier de luxe. Vous y trouverez de tout; des complexes, des villas, des maisons d’hôtes, des hôtels et surtout un golf de de 27 trous qui semble beaucoup plaire a notre clientèle.

Enfin, voilà je suis revenu depuis 2001, et c’est une grande aventure que nous vivons là. L’hôtellerie est un travail pour les enthousiastes et les éternels optimistes, mais je reviendrai sur ce point dans une autre publication.

Je tiens a remercier trois autres personnes en particulier, Madame Cormier, Mme Titus et ma journaliste américaine préférée Janice, sans qui ce blog n’ aurait jamais vu le jour. Evidement, il y a aussi Fouad, auteur du blog MacMaroc, a la technique qui et le magicien derrière tout cela.

Madame Cormier, merci d’être passée à Dar Ayniwen, nous avons vécu des moments formidables et qui m’ont donné envie de raconter toutes ces choses de la vie qui mérite de ne pas être oubliées. Dans vos yeux il y avait de la magie, un sourire inoubliable et un grain de folie qui me parait aujourd’hui tout a fait nécessaire à l’obtention d’une survie équilibrée dans ce monde.

Eva, vous avez été une grande source d’inspiration pour nous, alors je me suis dit voilà l’opportunité enfin de publier ce texte que vous nous avez envoyé qui parle si chaleureusement de cette maison ou vous êtes venues vous reposer.

il existe un voyageur diffèrent: il est en recherche des qualités rares dans notre monde stressé; un endroit de calme pour se retrouver, pour déployer ses ailes. Ce voyageur ne se contente pas des décors séduisants de grand luxe et de prestige, mais prévisible et sans âme. Dans la palmeraie il existe pour lui une oasis loin de notre monde agite:un espace poétique ou on n’entend que le chuchotement des fontaines et des palmiers, le chant des oiseaux et les voix heureuses de ceux qui se préparent a votre arrivée. L’ horizon de cet immense domaine est libre; votre regard ne rencontre que les silhouettes lointaine des montagne, le sommet des arbres, le ciel ouvert. Ce lieu contient aussi une résidence familiale avec ses souvenirs uniques d’ une vie instruments. Avec son choix personnel de livres, d’objets d’art, meubles et instruments de musique. C’est une maison vivante et heureuse. Maintenant toute cette maison est rendue disponible a ses hôtes; ils sont invités à explorer ses trésors comme des amis de longues dates.

Toutes les suites privées sont des espaces généreux avec vue sur le parc. Le nombre restreint garantit une paix îlots rare et une attention unique aux désirs individuels des hôtes. En plus son architecture surprenante offre des îlots magiques pour trouver l’intimité, la beauté, un retraite souhaitée.

Ainsi, l’hôte découvre un pavillon secret, des alcôves suspendues, des tonnelles cachées, des pergolas ornées d’arcades et une bibliothèque privée complète…”” CETTE MAISON S’OUVRE A VOUS ET VOUS OFFRE SON COEUR.
Eva. T

Après tant de poésie, essayons de reprendre la ou nous en étions.

Janice une fois de plus un grand merci pour être venue nous voir de San Francisco. Votre visite aura été pour moi quelque chose d’extraordinaire, car vous êtes extraordinaire! En vous voyant écrire tous ces articles a propos des grands chefs de cuisine de ce monde, cet entrain pour voyager sans arrêt et découvrir les endroits les plus fascinant de la planète, et les faire connaître, cela ne pouvait que réveiller en moi un désir d’en raconter un peu plus sur cet endroit qui me tient tant a coeur: Dar ayniwen Villa Hôtel palmeraie de Marrakech.

Evidement, dit comme cela , on se dit “Ah! en voila encore un qui a construit un “Dar” quelque chose et qui va faire maison d’hôtes.” En réalité, mesdames ce que j’ai aimé le plus chez vous c’est que vous avez su saisir dès votre premier coup d’oeil que Dar ayniwen n’est pas un Dar comme les autres mais bel et bien une maison de famille pleine de souvenirs, d’enfants qui courent, de grandes soirées, de jardin calme.

© Dar Ayniwen 2015